Une véritable chasse est orchestrée contre les arrêts maladies abusifs

0

En France, certains salariés ont recours à un absentéisme abusif alors qu’ils ont le loisir de percevoir des indemnités pour cet arrêt de travail. Les sociétés ont décidé de riposter au même titre que les autorités compétentes qui ont lancé plusieurs mesures.

Une contre-visite médicale pour régler cet absentéisme abusif

Lorsqu’un employé est absent, il doit impérativement se rendre chez son médecin traitant pour qu’il puisse rédiger un arrêt de travail. Grâce à ce dernier, il aura la possibilité d’obtenir des indemnités journalières alors que l’entreprise se retrouve sans un salarié pour effectuer les diverses tâches. Ce contexte est normal, mais il devient problématique lorsque la situation prend une ampleur considérable à cause de la multiplication des absences. En se dirigeant sur des sites spécialisés dans le conseil pour médecins, les entreprises peuvent ainsi faire appel à des sociétés spécialisées dans les contre-visites, elles permettent de vérifier la véracité de ces documents et de confirmer ou non les doutes des dirigeants.

L’Assurance Maladie a décidé de contre-attaquer à cause de ces abus

Il est tout à fait autorisé de s’absenter de son travail pour une cause de maladie, mais certains n’hésitent pas à abuser du système. Le coût engendré pour les employeurs est excessif, car la productivité sera largement revue à la baisse et entachera ainsi la rentabilité. Les entreprises doivent donc réagir au plus vite notamment en effectuant une embauche de remplacement afin de combler cette absence, mais, si l’arrêt de travail a été conçu avec un mensonge, des sanctions sont clairement envisageables. L’Assurance Maladie, consciente de ce phénomène a décidé de passer à l’action en dégainant une série de mesures. Certains contrôles ont été effectués dans les Hauts-de-Seine afin de démasquer ceux qui ne respectent pas les règles.

Certaines régions françaises sont particulièrement de mauvaises élèves en termes d’absences

Une campagne a donc été lancée en Février dernier notamment pour mettre en place des contrôles plus minutieux que ce soit pour les professionnels de santé ou les employés. Ces derniers permettent de vérifier s’il existe un cumul de l’arrêt avec une autre profession, une éventuelle absence pendant les horaires instaurés… Grâce à cette contre-visite médicale et à ces vérifications plus précises, certaines régions sont à l’origine d’une baisse des fraudes. Toutefois, elles ne sont pas toutes logées à la même enseigne. La lutte commence contre ces salariés qui n’hésitent pas à miser sur l’absentéisme abusif afin de contourner les règles du système.

03/06/2017 |

Les commentaires sont clos.

Un annuaire gratuit pour tous.